18
Juil

Techniques de raccordement des conduites polyéthylène ou PEHD

Des techniques spécifiques de raccordement tubes en polyéthylène (PEHD) sont nécessaires pour une meilleure performance des conduits ainsi créés. Trois techniques de raccordement peuvent être utilisées, selon la nature du réseau, le diamètre des tubes et l’importance du chantier. Nous verrons donc successivement la soudure par électrofusion, la soudure bout à bout et l’assemblage par raccords à compression.

La soudure par électrofusion

Cette technique permet de raccorder des tubes de diamètres égaux ou de diamètres différents. Des raccords soudables se situent sur les pièces en PE pour permettre le raccord. Une fois gratter, nettoyer et positionner, les bornes de soudages sont fixées. La dissipation de la puissance électrique entraîne une fusion de surface des deux pièces à assembler. Ils se mélangent ainsi pour offrir une cohésion et une étanchéité parfaites.

La soudure bout-à-bout

La pose de tuyaux PEHD peut également se faire par raccordement de tubes sans apport de matière. La technique du soudage bout-à-bout est généralement utilisée pour assembler des tubes et des raccords en PEHD d’épaisseurs identiques. Ce procédé consiste à chauffer à l’aide d’un outil les extrémités dressées des tubes et/ou des raccords dans des conditions de pression de contact et de températures prédéfinies. Les extrémités sont ensuite rapidement mises en contact et maintenues à l’aide d’une pression jusqu’à refroidissement pour les fixer.

L’assemblage par raccords à compression

Le raccordement par compression utilise des raccords à visser. Ces derniers peuvent être en plastique ou en laiton. Selon la dimension des tubes, il existe des raccords de différents diamètres. Cet assemblage peut également utiliser des manchons, des coudes 90, des tés, ou des adaptateurs mâles et femelles. Il suffit de fixer les deux bouts à l’aide des raccords choisis.